Rapide présentation de WCF

Hello everyone !

Aujourd’hui est un grand jour ! En effet, ce que vous lisez présentement est mon tout premier article ! (Merci donc d’être indulgents ^^)
Et pour mon tout premier article, j’ai choisi comme sujet… WCF ! WCF n’est rien d’autre qu’un framework .Net pour les applications distribuées, c’est-à-dire les applications capables de communiquer avec d’autres situées soit sur le même serveur, soit sur différents serveurs via le réseau. Vous allez voir, il est très simple à mettre en place !

Introduction à .NET Core

L’héritage du framework .NET 

Microsoft a commencé le développement du .NET Framework à la fin des années 1990 sous le nom de Next Generation Windows Services, la version 1.0 est officiellement sortie en février 2002. Il est publié sous licence propriétaire et appartient donc à Microsoft. 

La version la plus récente est la 4.6.2 sortie début août 2016.  

LINQPad (Partie 2)

logo

LINQPad

Dans l'article précédent, nous avons présenté ce que c'est LINQPad et montré à travers des exemples comment il peut nous être très utile pour le développement et le test des requêtes LINQ.

LINQPad est utilisé pour interroger les bases de données SQL pour MySQL, Oracle ou SQLite et d'autres sources de données telles que OData ou WCF Data Services en utilisant LINQ.

L'exemple suivant constitue la suite des exemples précédents.

LINQPad (Partie 1)

logo

LINQPad

 

Présentation

LINQPad est un outil de développement .NET pour exécuter et tester des requêtes LINQ avec les langages qui supportent LINQ à savoir SQL, VB 9, F# 1.1.8.1 ou C# 3. Il permet aussi d’interroger les bases de données en SQL et les sources de données comme OData ou les WCF data services.

Il existe aussi un forum d’utilisateurs de LINQPad http://forum.linqpad.net/

LINQPad existe en plusieurs versions disponibles sur ce lien https://www.linqpad.net/Purchase.aspx : Free, Pro, Developer et Premium. Dans l’ordre, chaque version offre plus de fonctionnalités que les précédentes . La version gratuite est basique et offre peu de fonctionnalités. Seule la version Premium offre un debugger avec la pile d'appels, threads, variables locales / fenêtres de surveillance et points d'arrêt. L’IntelliSense, elle, est disponible qu’à partir de la version Pro.

L’intérêt d'utiliser cet outil est de pouvoir tester et déboguer le code sans avoir besoin d'un IDE tel que Visual Studio.

Visual Studio 2017

Suivant son rythme (quasi) habituel de deux ans, Microsoft prévoit la sortie cette année d’un nouveau Visual Studio. En Preview depuis un peu moins d’un an sous le nom de Visual Studio “15”, la Release Candidate de Visual Studio 2017, publiée il y a un peu plus de deux mois, est l’occasion de se pencher sur les nouveautés apportées par cette nouvelle mouture.

Un exemple de Custom Attribute

Lors d’un projet d’application Web permettant de gérer les problématiques et contraintes liées au domaine de la sécurité au travail, et après une longue période de développement, une demande a été soulevée par le client visant à permettre de crypter en base de données certaines informations stockées. Dans ce contexte de sécurisation de l’information en base, il a fallu chercher à généraliser le fonctionnement de cryptage pour le développement à effectuer les évolutions à venir.
C’est dans ce contexte que le Custom Attribute s’est révélé être un allié précieux.