Date Java8: Exemples de manipulation des dates en java 8

L'un des changements importants en java 8 est l'introduction de nouvelle Api (JSR 310) pour la gestion des dates.

La nouvelle api datetime introduite dans java 8 s'est inspirée de Joda-Time (cette dernière est très utilisée dans les projets).
Ceci dit, l'api java.time de java 8 est différente de Joda sur certains détails.

A ce propos, l'auteur de Joda-Time (Stephen Colebourne) a participé à la réalisation de la  JSR 310.

En effet, la pratique de l'api java.util.Date (donc pour les version java <8) a mis en évidence que son design est assez déroutant, voire peu intuitif, sur certains points:

  • les années des dates démarrent de 1900,
  • les jours commencent à 1, les mois à 0,
  • pas thread safe,
  • sans parler de la gestion du lenient.

La nouvelle api java date & time est donc guidée par ces trois axes:

  • domain driven design (voir site oracle pour plus de précisions),
  • immutabilité renforcée pour garantir thread safe,
  • séparation des calendriers et chronologies.

L'objet de ce blog est de vous donner quelques concepts avancés par des exemples sans rentrer dans la théorie.

Notez donc que ce billet n'est pas structuré comme une introduction à l'api java.time.

JBehave, BDD et test d’acceptation/acceptance: Démo pratique en 20 min

blog_jbehave_bdd_titre1  blog_jbehave_jira_titre1b blog_bdd_titre2

 

Nous nous intéressons dans ce billet à l'utilisation des tests d'acceptation et le concept BDD (Behaviour Driven Development) implémenté par le framework JBehave.

Nous le pratiquons au cas particulier d'une entreprise morale ayant plusieurs établissements souhaitant ajuster automatiquement l'effectif global en fonction du turn-over effectif dans ses divers établissements (simpliste pour que le billet reste accessible).

Notre démo traite le scénario suivant avec un langage (naturel) d'acceptation proche de celui de la maîtrise d'ouvrage (MOA).

Voici donc les étapes du scénario inspiré de mon article sur design pattern observer.

Introduction à Spring Integration

Cet article a pour objectif d’introduire Spring Integration. Dans un premier temps, j’y décrirai les différents concepts inhérents à Spring Integration, puis nous verrons un exemple basique d’intégration dans une application.

Spring integration est, comme son nom l’indique, un projet du framework Spring. Il respecte donc tous les principes de Spring dont voici les plus importants : la séparation des préoccupations (separation of concerns), l’injection de dépendances (dependency injection) ou le couplage lâche (loose coupling). En revanche, Spring Integration permet de pousser ces principes encore plus loin en permettant de faire communiquer facilement des beans Spring de manière asynchrone et indépendante via un système de messaging, sans qu’ils aient besoin de se connaître mutuellement.

De plus, Spring Integration fournit également des outils pour communiquer avec des systèmes externes (JMS, RabbitMQ, etc).

Spring Integration est une implémentation des Enterprise Integrations Patterns. Il est construit autour du modèle pipes-and-filters. Les pipes sont n’importe quel composant capable de transporter les messages alors que les filters sont ceux capables de produire ou consommer des messages.

Watcher : vos index Elasticsearch vont vous réveiller!

test

Elasticsearch devient de plus en plus répandu notamment dans le développement d'applications  souhaitant proposer des moteurs de recherches performants avec une intelligence.

Elasticsearch propose des plugins, des gratuits d'autres soumis à des licences, certains permettent d'étendre l'API de base, d'autres d'adminitrer les index Elasticsearch et d'autres peuvent être vus comme des fonctionnalités à part entière comme Watcher qui permet de faire de l'alerting sur les index.