Tirasse MIDI : du besoin à la réalisation

Aujourd'hui, c'est la fête de la musique, alors je vous ai concocté un article aux petits oignons, qui lie informatique et musique 😉

Contexte

Etant non seulement informaticien, mais également musicien, et plus particulièrement organiste, j’ai déjà intégré des périphériques MIDI standards pour obtenir un orgue portable, disposant d’un pédalier Roland PK9, d’un clavier auxiliaire M-Audio Keystation 61, et d’un orgue portable Viscount Cantorum VI. Cet ensemble fonctionne déjà convenablement, mais un de ses inconvénients est de ne disposer que de peu de jeux disponibles pour le pédalier (Prinzipal 16, Oktave 8 et Gedackt 8). J’ai déjà résolu le problème en complétant le système avec un module d’orgue Viscount Accupipe CM100, mais cet ajout nécessite de compléter le système avec une table de mixage et des enceintes, qui sont des éléments à transporter en plus lors du déplacement de l’instrument. Un autre type de solution est implémenté sur la plupart des orgues à tuyaux : les couplages. Ces derniers permettent simplement lors de l’appui sur une pédale du pédalier, de jouer également la note avec les jeux de l’un ou l’autre clavier, ou de coupler deux claviers. La plupart des orgues liturgiques électroniques “monoblocs” en possèdent, mais mon orgue portable n’en dispose visiblement pas nativement. J’ai donc décidé de m’en développer un, en m’appuyant sur le standard MIDI qui est implémenté dans chaque instrument. Cet article va donc relater cette expérience, du besoin à la réalisation.


L’orgue en version légère, branché sans la tirasse

Photogrammétrie : utilisation possible avec Magento

Généralement, on voit dans les sites E-Commerce des images “fixes” pour représenter les produits. Parfois, on voit plusieurs images faisant le tour de l’objet, mais la plupart des sites ne permettent pas d’avoir une vision “sans contrainte” des objets présentés. Cette “vision sans contrainte” est rendue en revanche possible avec les modélisations 3D d’objets. Cependant, la plupart des objets sont assez complexes, et on peut donc difficilement avoir une représentation “réaliste” des objets en codant directement leur modélisation. C’est là que peut entrer en jeu la photogrammétrie, qui permet notamment de récupérer une modélisation 3D d’un objet dont on a fait des photographies.

Couplage Téléphonie Informatique et application à Magento : Cinquième partie

Cet article est le dernier d’une série consacrée au couplage téléphonie informatique avec Magento. Après avoir abordé successivement :

On va finalement terminer (en beauté) avec quelques spécificités de CTI dans un contexte web.

Couplage Téléphonie Informatique et application à Magento : Deuxième partie

Cet article est le deuxième article d’une série consacrée au couplage téléphonie informatique avec Magento. Hier, a été présentée une introduction aux aspects fonctionnels d’une telle solution ; aujourd’hui, nous nous intéresserons au cœur du couplage : une introduction aux solutions d’interconnexion entre le réseau informatique et téléphonique.

Intégration Magento et SNMP

SNMP est un protocole réseau qui porte sur la supervision des équipements d'une infrastructure. Il est souvent disponible sur les équipements réseaux (routeurs, switchs,...), mais il est également supporté par certains logiciels (tels qu'Asterisk ou Kamailio, pour ne citer qu'eux).

Au niveau système, sous Linux, on trouve une implémentation « de référence » fournie par Net-Snmp (www.net-snmp.org), qui se compose d'un certain nombres d'outils, dont un agent SNMP, snmpd.
L'agent est principalement responsable de deux types d'actions, à savoir la réponse aux requêtes qui lui sont transmises, et l'éventuelle émission d'alertes (traps) lorsque les conditions configurées
l'imposent.

Vu la standardisation de SNMP au travers de nombreuses RFC et l'écosystème actuel qui en découle, il est intéressant de voir comment on peut chercher à intégrer un système de surveillance
portant sur Magento, mais interfacé à SNMP, de sorte dans l'idéal à non seulement surveiller des données techniques, mais également des données métiers pour déceler et faire remonter au plus tôt d'éventuelles anomalies.

Tests unitaires utilisant une base de données : de nouvelles perspectives ?

L'utilisation d'une BD dans le cadre des tests unitaires est une chose qui est assez délicate, et ce pour plusieurs raisons. En effet, les tests utilisant les BD ont la réputation d'être lents, et il est difficile d'être sûr de rendre une BD dans le même état que lorsqu'on l'a prise, c'est à dire de trouver de bonnes manières de faire des opérations de setup et de teardown.

C'est pour cela qu'il est parfois pratique de partir d'une Golden Database, c'est à dire une base de données préparée pour les tests (par exemple, dans le cas de Magento, une base de données allégée, dans laquelle on a par exemple vidé les logs, les tables de cache, les commandes, et dans laquelle on laisse uniquement le minimum en terme de produits, clients,…).