Firebase

Firebase

Introduction

Pour une application Android que je développe pour une communauté de joueurs, je voulais avoir une plateforme me permettant de regrouper tous les plantages/logs de mon application. En me penchant sur la question, j’ai pu constater qu’il existait plusieurs solutions me permettant de le faire. Mon choix s’est très vite porté sur Firebase pour les raisons suivantes : très complet, facile à mettre en place et il dispose d’une solide communauté de dev car cet outil est fournit par la célèbre firme de Mountain View en Californie.

Pourquoi Firebase ?

Comme je vous le disais, je voulais remonter les crashs et logs de mon application de manière simple et centralisée. Lors de mes recherches, trois outils en sont ressortis : ACRA, Fabric.io et Firebase.

ACRA faisait pile poil ce que je voulais car il me permettait de remonter les plantages de manière assez simple mais il me fallait les stocker quelque part. Mon but étant d’avoir un outil « clé en main » pour m’éviter de mettre en place quelque chose de spécifique, j’ai donc poursuivi mes recherches et je suis tombé sur Fabric.io.

Fabric.io for android et plus particulièrement leur outil Crashlytics permettent également de remonter les plantages d’applications. La documentation a l’air plus fourni et mieux faite qu’ACRA. Concernant son intégration dans les IDE, la marche à suivre est expliquée sur leur site et cela ne pose donc pas de problème particulier. Cet outil permet également d’ajouter des Ads à une application de manière assez simple; ce qui est fort pratique si l’on souhaite en ajouter dans votre appli pour faire une version gratuite financée par la pub.

Mes recherches se sont finalement arrêtées sur Firebase. En fouillant un peu sur leur site, j’ai pu constater qu’il faisait bien du crash reporting mais pas que ! Leur outil inclut également pour la version gratuite : Analytics, Authentication, Cloud Messaging, Dynamic Links, Notifications & Remote Config… Vous pouvez avoir la liste complète des outils ainsi que les prix sur cette page. Vous comprenez donc pourquoi mon choix s’est arrêté sur Firebase et son panel d’outils 😉

Installation

Pour ma part, j’utilise Android Studio car c’est l’IDE préconisé et développé par Google pour les applis android. De plus, cet outil est gratuit et basé sur la plateforme Intellij IDEA (que j’adore au passage) donc pourquoi s’en priver. Du coup, l’utilisation d’Intellij est bien entendu possible si vous ne souhaitez pas avoir encore un IDE de plus 😉

Que cela soit dans Intelij ou AndroidStudio, vous avez AVD Manager et SDK manger pour gérer respectivement des virtual devices et le SDK et ses outils.

Dans un premier temps, vous êtes amenés à créer votre compte google OU utilisez le vôtre afin d’accéder à la console Firebase.

Ensuite dans Android Studio, l’ajout de Firebase est intégré, dites donc, comme c’est étrange ^^ . Pour se faire, il suffit d’aller dans Tools -> Firebase

Vous verrez alors s’afficher un panneau sur la droite de l’IDE vous permettant de paramétrer Firebase pour n’importe quel outil (Analitics, Crash …) comme ci-dessous :

AndroidStudioFirebase

Dans notre cas, nous voulons paramétrer les crashs/logs applicatifs, nous sélectionnons donc Crash Reporting et nous cliquons sur « Set up Firebase Crash Reporting ».

Nous voyons apparaître un nouveau panneau nous indiquant la marche à suivre pour l’inclure à notre projet.

AndroidStudioFirebase2

Il vous suffit de suivre la procédure et vous pourrez utiliser Firebase dans votre application en toute simplicité. Vous serez amener à vous connecter depuis l’IDE à Firebase et à paramétrer les dépendances et les plugins Gradle. Un fichier nommé google-services.json sera à placer dans votre projet dans le dossier app, il liste tous les services que vous utilisez au sein de votre application au niveau de Firebase.

Conclusion

Firebase est très bien intégré à Android Studio car produit par Google; ce qui facilite beaucoup la mise en place de celui-ci dans votre projet. Il est aussi très facile d’utilisation et la documentation est bien entendu parfaite et ce comme toujours avec Google. Enfin, la communauté est forcement très importante, ce qui facilitera d’autant plus la résolution de problèmes éventuels.

Fabric.io quant à lui est une solution plus qu’honorable en terme d’alternative et a, elle aussi, une documentation de qualité. Concernant la communauté de cet outil, je ne sais pas du tout si elle sera conséquente ou non. Cet outil est un bon compromis pour ceux qui ont peur de Big Brother.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = un